Commit 38e77588 authored by CAPUS's avatar CAPUS Committed by Forestry.io

Update from Forestry.io

pascal.capus@mairie-toulouse.fr updated _contenus/partie-03-l-art-grec-revisite/ra-151-ra-114-venus.md
parent 6e1ac1e7
......@@ -35,8 +35,7 @@ Couronnée d’un diadème, la figure se distingue par une minceur et des propor
#### Description
Vénus est entièrement nue. Le corps prend appui sur la jambe gauche. Elle tourne la tête vers la gauche et se courbe légèrement vers l’avant. Le buste est particulièrement étroit, les seins petits, tandis que le bassin, large mais très peu profond, contraste avec la partie supérieure du corps. Le cou, enfin, paraît long et fin lorsqu’on l’observe de face mais gagne en épaisseur vu depuis la gauche, prenant davantage l’aspect d’un cylindre dont la jonction avec le visage (fin et à l’ovale bien marqué) devient plus artificielle. La tête est coiffée d’un diadème lisse. Deux mèches s’échappaient librement d’un chignon pour revenir sur l’épaule gauche et sur le bras droit. Elles furent probablement dégradées et restaurées, en stuc, comme le prouveraient les marques exécutées à la pointe, en haut du dos, qui pourraient correspondre à autant de points d'accroche du matériau de substitution.
Cinq points de contact, quatre en haut de la cuisse droite et un autre dans la zone inguinale, témoignent de la position de la main gauche, ramenée en avant du pubis. Sur la cuisse gauche, au niveau du muscle vaste latéral, un tenon signale l’élément qui, à l’origine, accompagnait Vénus et permettait une bonne stabilité à la statue. Trois points de contact, sur la hanche, correspondent, sans doute, à l’extrémité de la nageoire caudale d’un dauphin, pourvue, selon la tradition iconographique antique afférente à cet animal, de plusieurs appendices. La tête du cétacé reposait probablement directement sur une base moulurée, commune à la déesse et à son attribut marin.
Vénus est entièrement nue. Le corps prend appui sur la jambe gauche. Elle tourne la tête vers la gauche et se courbe légèrement vers l’avant. Le buste est particulièrement étroit, les seins petits, tandis que le bassin, large mais très peu profond, contraste avec la partie supérieure du corps. Le cou, enfin, long et fin lorsqu’on l’observe de face, gagne en épaisseur vu depuis la gauche, prenant davantage l’aspect d’un cylindre dont la jonction avec le visage (fin et à l’ovale bien marqué) devient plus artificielle. La tête est coiffée d’un diadème lisse. Deux mèches s’échappaient librement d’un chignon pour revenir sur l’épaule gauche et sur le bras droit. Elles furent probablement dégradées et restaurées, en stuc, comme le prouveraient les marques exécutées à la pointe, en haut du dos, qui pourraient correspondre à autant de points d'accroche du matériau de substitution. Cinq points de contact, quatre en haut de la cuisse droite et un autre dans la zone inguinale, témoignent de la position de la main gauche, ramenée en avant du pubis. Sur la cuisse gauche, au niveau du muscle vaste latéral, un tenon signale l’élément qui, à l’origine, accompagnait Vénus et permettait une bonne stabilité à la statue. Trois points de contact, sur la hanche, correspondent, sans doute, à l’extrémité de la nageoire caudale d’un dauphin, pourvue, selon la tradition iconographique antique afférente à cet animal, de plusieurs appendices. La tête du cétacé reposait probablement directement sur une base moulurée, commune à la déesse et à son attribut marin.
#### Un modèle célèbre...
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment