[Scribes] Fin de l'histoire

parent 15fba79a
......@@ -229,20 +229,22 @@ Nous l'avions à l'époque simplement retiré du modèle, notre expérience jusq
Ce souvenir a une teinte particulière.
Il me revient comme si je l'avais vécu, mais je sais que ce n'est pas moi qui parlais et m'opposais à Madrutti.
— Si cette cellule est celle d'un Scribe, il nous revient de décider de ce qui doit en être fait.
— Si ces quelques cellules appartiennent à un Scribe, il nous revient de décider de ce qui doit en être fait.
— Ce que tu proposes va à l'encontre de toutes les règles de la Caravane, Scribe ! s'écrie le membre du Conseil.
— Non, ma proposition respecte toutes les lois, au contraire, Sage Madrutti.
— Non, ma proposition respecte au contraire toutes les lois, Sage Madrutti.
Ayant remis à plat leur documentation moi-même, je suis bien placé pour le savoir.
Chaque espèce est souveraine en termes de justice.
Cet individu a été assassiné par un meurtrier contre lequel nous n'avons aucune preuve, et seul son témoignage pourra nous aider à y voir plus clair.
Cet individu a été assassiné par un meurtrier que nous ne pouvons pas identifier, et seul son témoignage pourra nous aider à y voir plus clair.
— Mais qu'est-ce qui prouve qu'il s'agit d'un meurtre et pas d'un suicide ?
Une pointe de désespoir semble se glisser dans la voix de Madrutti.
— Je vous ai révélé que notre espèce bénificie d'une mémoire génétique intégrale.
Nous ne sommes pas capables de la déchiffrer intégralement, mais nous pouvons vous certifier que cette vie s'est terminée par un élan de rage suivi d'une brève terreur.
Nous ne sommes pas capables de la déchiffrer intégralement, mais nous pouvons vous certifier que cette vie s'est terminée par deux émotions fortes, que nous interprétons comme un élan de rage suivi d'une brève terreur.
Pas vraiment les émotions que l'on associe à un suicide.
Mon verdict est posé et n'est plus discutable : ce Scribe sera ressuscité par clonage intégral et un souvenir de cette décision, issu de mon propre matériel génétique, lui sera greffé.
---
......@@ -270,4 +272,45 @@ Oui, je m'en souviens aussi.
---
<!-- TODO Souvenir final -->
Il était l'heure d'encoder mon compte-rendu de la session extraordinaire du Conseil, mais mon terminal habituel était déjà occupé.
Ne souhaitant ni déranger, ni attendre, j'ai choisi d'aller dans un des bureaux du Conseil restreint pour emprunter l'un des leurs.
Lorsque j'ai posé ma main pour ouvrir une session, le terminal s'est illuminé sans que je n'aie rien entré, m'affichant une interface que je n'avais jamais vue auparavant.
En regardant de plus près, je constate qu'il s'agit d'une interface de contrôle.
Elle me propose d'activer des fonctionnalités de la Citadelle dont nous ne soupçonnions même pas l'existence, et d'autres qu'aucun membre du Conseil ne sait contrôler.
J'entends la porte du bureau se refermer et me retourne, me retrouvant face à face avec un drone de maintenance des canalisations.
Par son haut parleur, c'est la voix de Madrutti qui fait parcourir un frisson le long de mon dos.
— Évidemment, c'est toi qui as fini par découvrir la vérité !
J'espérais pourtant vous en éloigner tout en vous gardant sous les yeux, avec cette tâche inutile de Scribe.
— Sage Madrutti, c'est vous ?
Quelle vérité ?
Je ne comprends pas ce qui se passe.
— Tu as découvert que les contrôles de la Citadelles obéissent aux tiens.
Vous en êtes les héritiers.
Son passage près de votre monde n'est pas un hasard, il avait été programmé par l'un de ses scientifiques, un génie qui voulait améliorer la mémoire génétique de son espèce et lui offrir l'immortalité.
— Mais enfin, ce que vous dites n'a pas de sens !
Nous avons évolué pendant des milliers de révolutions planétaire sur Ormamitlis, notre espèce y est née…
— Et vous y avez des traces de vos origines et de votre histoire, n'est-ce pas ?
Non, Ormamitlis n'est qu'une gigantesque éprouvette.
Mon incompréhension a cédé la place à la colère.
— Non, c'est impossible !
Vous nous avez manipulé, depuis le début ?
— Que veux-tu ?
Je ne pouvais pas vous céder le contrôle de la Citadelle, mais vous avoir à proximité aurait pu être la clé pour débloquer le contrôle intégral.
Pas de chance pour moi, je vais devoir me passer de toi pour ça, mais tu as malgré toi fait avancer le sujet.
Heureusement, il me restera une vingtaine de cobayes malgré ta disparition.
— Ma disparition ?
Soudain, je comprends : le robot de maintenance active le rayon qui sert à détruire les bouchons organiques dans les canalisations.
Extrêmement efficace, il détruit la plupart des liaisons moléculaires autour des atomes de carbone.
Je vais être intégralement désintégré et réduit à l'état d'une bouillie d'atomes.
Markdown is supported
0%
or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment