[#105] Relecture du billet

parent 50596f38
......@@ -21,7 +21,7 @@ draft: true
Je suis de la vieille école.
Dans l'enseignement primaire, on m'a appris certaines règles sur la façon d'écrire un dialogue.
Pourtant, quand je prends un livre, je constate que les maisons d'éditions ont tendance à appliquer d'autres règles.
Pourtant, quand je prends un livre, je constate que les maisons d'édition ont tendance à appliquer d'autres règles.
Il devient difficile de s'y retrouver, je me suis donc dit qu'un petit récapitulatif pourrait aider.
<!--more-->
......@@ -39,7 +39,7 @@ J'ai notamment apprécié ces [trois règles de base du dialogue](https://www.ap
Le _Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie Nationale_ donne cet exemple :
> « Ma vue s'affaiblit dit Irène.
> « Ma vue s'affaiblit, dit Irène.
>
> — Prenez des lunettes, dit Esculape
>
......@@ -126,7 +126,7 @@ Nous reviendrons [plus tard](#incises) sur les incises, mais notez que la premi
Le tiret du dialogue est **toujours placé en début de ligne et suivi d'une espace**.
Dans l'idéal, on utilisera le **tiret cadratin**.
Oui, il existe des tirets de plusieurs longueur : le tiret court (quart de cadratin, trait d'union ou « tiret du 6 »), le moyen (demi-cadratin) ou long (cadratin).
Oui, il existe des tirets de plusieurs longueurs : le tiret court (quart de cadratin, trait d'union ou « tiret du 6 »), le moyen (demi-cadratin) ou long (cadratin).
C'est ce dernier qui est à privilégier pour les dialogues.
Les exemples précédents devraient vous suffire.
......@@ -134,7 +134,7 @@ Les exemples précédents devraient vous suffire.
## Les incises {#incises}
Une incise sont des précisions narratives qui s'insèrent dans le dialogue.
Les incises sont des précisions narratives qui s'insèrent dans le dialogue.
On observe généralement une inversion du sujet.
C'est le fameux « dit-il » et toutes ses variantes.
......@@ -142,7 +142,7 @@ Notez qu'une incise ne commence jamais par une majuscule, quoiqu'en pense votre
Ainsi, la question « Comment vas-tu ? » devient « Comment vas-tu ? demanda-t-elle. »
Si votre réplique se termine par un point, celui-ci sera remplacé par une virgule.
La réponse « Je vais bien. » de notre personnage se transcrirait ainsi « Je vais bien, répondit-il sobrement. ».
La réponse « Je vais bien. » de notre personnage se transcrirait donc : « Je vais bien, répondit-il sobrement. ».
L'incise ne nécessite pas de fermer les guillemets, mais si jamais elle conclut le dialogue, elle s'écrit après le guillemet fermant.
......@@ -154,8 +154,8 @@ L'incise ne nécessite pas de fermer les guillemets, mais si jamais elle conclut
## Répliques longues et monologues
Certains personnages aiment parler.
C'est par exemple le cas de Sherlock Holmes qui devient toujours locace lorsqu'il explique à Watson comment il a résolu une enquête.
Si on ne fait pas de coupures, on peut se retrouver avec un indigeste bloc de texte, d'où l'intérêt de faire des paragraphes.
C'est par exemple le cas de Sherlock Holmes qui devient toujours loquace lorsqu'il explique à Watson comment il a résolu une enquête.
Si l'on ne fait pas de coupure, on peut se retrouver avec un indigeste bloc de texte, d'où l'intérêt de faire des paragraphes.
Pour signaler que ces nouveaux paragraphes font toujours partie du dialogue, on les fait **précéder d'un guillemet ouvrant** (`«`)^[^fn-old-monologues].
Il est sous-entendu que l'on n'ajoute pas de guillemet fermant avant la fin du dialogue.
......@@ -173,7 +173,8 @@ Il est sous-entendu que l'on n'ajoute pas de guillemet fermant avant la fin du d
> D'ailleurs, ne vous imaginez pas que l'idée de faire prendre du poison de force soit bien nouvelle : elle se retrouve dans les annales du crime.
> Tout toxicologue se rappellera les cas de Dolsky, à Odessa, et de Leturier, à Montpellier.
>
> « Quel était le motif ? Voilà le hic ! Ce ne pouvait pas être le vol : on n'avait rien pris.
> « Quel était le motif ? Voilà le hic ! Ce ne pouvait pas être le vol : on n'avait rien pris.
> [...] »
> <cite>Arthur Conan Doyle, <em>Une étude en rouge</em></cite>
Cette convention semble s'appliquer également dans le cas d'un dialogue sans guillemets.
......@@ -189,7 +190,7 @@ Cette convention semble s'appliquer également dans le cas d'un dialogue sans gu
>
> « À la vérité, mon cher ami Michel, je pense que tu es jaloux.
> Jaloux de ma prestance, jaloux de mon charisme.
> Ô, toi, qui aime parler pour ne rien dire, tu as du mal à concevoir que je sois à ce point capable de rendre mes phrases concises et claires !
> Ô, toi, qui aimes parler pour ne rien dire, tu as du mal à concevoir que je sois à ce point capable de rendre mes phrases concises et claires !
> Mais je ne t'en veux pas Michel, car je reste magnanime en toute circonstance.
> À ce propos : de quoi parlait-on, déjà ?
>
......@@ -197,12 +198,12 @@ Cette convention semble s'appliquer également dans le cas d'un dialogue sans gu
> <cite><a href="https://lesoufflenumerique.com/2012/10/23/typographie-ecrire-des-dialogues/">Pierrick Messien</a></cite>
## Quelques raccourcis claviers utiles
## Quelques raccourcis clavier utiles
Les claviers d'ordinateur ne sont malheureusement pas adaptés aux conventions typographiques, encore moins à celles de France qui utilisent quelques exceptions.
Certains logiciels savent faire les adaptations qu'il faut, mais ce n'est pas le cas de tous, beaucoup se contentant des conventions anglophones.
Heureusement, si vous avez la chance d'avoir un pavé numérique, vous pouvez entrer bien plus de caractères que ce qu'affiche vos touches.
Heureusement, si vous avez la chance d'avoir un pavé numérique, vous pouvez entrer bien plus de caractères que ce qu'affichent vos touches.
Pour ce faire, maintenez la touche <kbd>Alt</kbd>, tapez la séquence de chiffres indiquée ci-dessous pour le caractère qui vous intéresse, et relâchez <kbd>Alt</kbd>.
| Caractère | Séquence de saisie |
......
Markdown is supported
0%
or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment