Commit 07fbaf8c authored by Antoine Fauchié's avatar Antoine Fauchié

new: lecture de l'introduction

parent 322961b1
......@@ -14,6 +14,19 @@
series = {Digital {{Biblical Studies}}}
}
@book{dallet_architectures_2019,
title = {Architectures de mémoire},
author = {Dallet, Jean-Marie and Gervais, Bertrand},
date = {2019},
publisher = {{Les presses du réel et ArTeC}},
location = {{Dijon}},
abstract = {"La situation de transition que nous connaissons et qui fait cohabiter une culture du livre avec une culture de l'écran nous fait peu à peu basculer d'une raison graphique à une raison computationnelle. De la même manière que l'écriture a permis d'engendrer un mode particulier de pensée, où les listes, les tableaux et les formules ont joué un rôle primordial dans la modélisation des connaissances, avec le numérique s'inventent d'autres systèmes de mise en forme de l'information et de sa transmission. En effet, le développement du réseau, d'un vaste cyberespace, induit une rationalité particulière reposant sur le calcul plutôt que sur l'écriture, ce qui est la seule façon de le rendre intelligible. On comprend dès lors que les architectures de mémoire, dans leur actualisation contemporaine, essentiellement numérique, sont au cœur d'une transformation de l'esprit humain. Il est encore trop tôt pour déterminer exactement ce qu'il en est de cette transformation, mais il importe dès maintenant de tracer les contours de cette situation et d'explorer des pistes qui peuvent en baliser certains des aspects les plus saillants."--Page 4 de la couverture.},
isbn = {978-2-37896-027-8},
keywords = {Informatique ; Conservation de l'information électronique,Mémoire (Philosophie) ; Ordinateurs et civilisation ; Arts},
langid = {french},
series = {La grande collection ArTeC}
}
@book{goldsmith_lecriture_2018,
title = {L'écriture sans écriture: du langage à l'âge numérique},
shorttitle = {L'écriture sans écriture},
......
---
layout: lectures
title: "Architectures de mémoire"
date: 2020-03-20 10:00
comments: true
published: true
description: "Lecture en cours du livre Architectures de mémoire, sous la direction de Jean-Marie Dallet et Bertrand Gervais."
categories:
- lectures
key_book: dallet_architectures_2019
lecture_status: notes
---
Lecture en cours du livre Architectures de mémoire, sous la direction de Jean-Marie Dallet et Bertrand Gervais.
<!-- more -->
## Notes
### À propos du titre
Avant de commencer la lecture il est nécessaire de s'attarder sur le titre, _Architectures de mémoire_, qui n'est ni _Architecture de mémoire_, ni _Architecture de mémoires_ et non plus _Architectures de mémoires_.
La façon dont est composé le titre peut manifestement marquer plusieurs éléments intéressants :
- il s'agit d'_une_ mémoire, et non de plusieurs mémoires. Ce singulier peut renvoyer à une mémoire commune au sein d'une communauté ou d'une société ;
- le pluriel d'architectures nuance ce singulier, probablement pour souligner deux points :
- cette mémoire est construire selon des structures/architectures diverses ;
- la constitution multiple souligne le fait que cette mémoire n'est pas forcément homogène ou monolithique.
### Introduction - "Architectures et palais de mémoire"
(p. 11) Les "nouveaux palais de mémoire" sont autant physiques comme les bibliothèques ou les archives, ou _dématérialisés_ comme les bases de données.
En tant qu'êtres de culture nous faisons désormais appel, continuellement, à des informations _numériques_, comme une seconde carapace.
> Et nous sommes maintenant, semble-t-il, à la lisière d'une culture numérique, une culture qui repose tout entière sur l'efficacité des architectures de mémoire. (p. 10)
(p. 11-12) Il y a une circulation entre les données et ce qu'une société en fait, cela forme des architectures de mémoire.
> Sans mise en relation, sans balisage, il ne peut y avoir de rappel. (p. 11)
(p. 12) La question est donc de savoir comment nous organisons notre mémoire, les informations que nous stockons, et comment nous l'organisons ailleurs qu'en nous-même, et alors qui l'organise ?
La mémoire est une "construction" et non un "acquis".
(p. 12-13) La mémoire serait plus une sélection, et donc un choix de rejet de certaines informations, plutôt qu'un stockage.
(p. 13) Et les données de cette mémoire doivent être interroger, sans interrogation pas de mémoire.
(p. 14) Du livre à l'écran, de la raison graphique de Jack Goody à la raison computationnelle de Bruno Bachimont.
Là où je ne suis pas totalement d'accord c'est que Bertrand Gervais et Jean-Maris Dallet précise que l'écran est ouvert sur un réseau.
Mais c'est également le cas du livre qui est lui aussi ouvert sur un réseau avec son système de citation et de bibliographie – même s'il n'y a pas la même supposée instantanéité qu'avec le réseau Internet.
De la même façon la distinction entre calcul et écriture me paraît critiquable : le calcul est une écriture, le calcul est compris dans l'écriture.
> Parler d'architecture, c'est nécessairement parler de construction, d'une structure qui a été montée, qui existe et qui sert. (p. 15)
(p. 15-16) Les deux auteurs insistent à deux reprises sur cette dimension vivante de l'architecture : "imaginée", "construite", "utilisée", "exploitée", "mise à l'épreuve", "analysée".
Il y a donc à la fois une origine de l'architecture, c'est-à-dire la façon dont elle a été conçue, et un usage de cette architecture.
Le troisième "mouvement" est l'analyse.
Le livre reprend ces trois parties : "Éléments d'une architecture", "Visites guidées" et "L'occupation des sols".
(p. 18) Fin de l'introduction qui souligne le fait que la dimension du temps a son importance pour la constitution d'une architecture qu'est ce livre : les textes ont été à l'origine des communications (de l'énoncé oral à l'inscription numérique puis imprimée).
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment